UNION DES MÉTIERS ET
DES INDUSTRIES DE L'HÔTELLERIE

Chaud Devant : l’UMIH lance les Assises de la Restauration
lundi 9 octobre 2017

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) et Hubert JAN, Président de la branche Restauration de l’UMIH, ont annoncé, à l’occasion du Conseil d’Administration de l’UMIH, le lancement des Premières Assises de la Restauration « Chaud devant ! » dont l’objectif sera d’élaborer des propositions pour la filière Restauration d’ici 1er trimestre 2018. La mise en place d’un « chèque digital » pour la profession a été également annoncée.
Comment améliorer l’attractivité de la filière auprès des jeunes ? Comment prendre en compte les évolutions des nouveaux modes de consommation ? Comment simplifier la réglementation existante et s’assurer que tout le monde la respecte ? Comment utiliser le digital dans son entreprise ? Comment réduire l’empreinte carbone des restaurants ?
Pendant 4 mois, les restaurateurs, représentant toutes les formes de la restauration commerciale (traditionnelle, rapide, cafétérias, chaînes), se réuniront à l’UMIH, pour répondre à ces questions autour de 5 groupes de travail, en collaboration avec le cabinet GIRA CONSEIL.


 L’emploi et la formation : Les métiers de la restauration peinent à recruter. Cette situation est d’autant plus inquiétante que c’est la qualité de l’accueil et du service qui permettra de valoriser notre filière
 L’environnement économique : Le défi de la restauration repose sur la nécessaire prise en compte des évolutions des modes de consommation et l’absolue nécessité de s’y adapter (réduction du temps consacré aux repas, développement de nouvelles formes de restauration, déploiement de la livraison à domicile, développement des circuits alternatifs comme les grandes et moyennes surfaces, etc.)
 La réglementation : Transparence alimentaire, hygiène, accessibilité, sécurité incendie, allergènes … la restauration doit faire face à une avalanche ininterrompue de normes. On estime qu’un restaurateur passe en moyenne 15 heures par semaine pour gérer les questions administratives, autant d’heures qui l’éloignent de son cœur de métier.
 Le digital : Les consommateurs associent de plus en plus internet et restauration (avis en ligne, réservation, commande). Toutes les formes de la restauration doivent utiliser le numérique pour impulser une nouvelle dynamique de croissance et se différencier et répondre aux nouvelles pratiques des clients.
 L’alimentation durable : Les consommateurs demandent à connaître la traçabilité des produits qu’ils achètent, quitte à changer leurs habitudes et privilégier les circuits-courts. Les restaurateurs doivent répondre à ce défi et offrir à leurs clients la transparence attendue.
Les 5 groupes de travail se réuniront aux dates suivantes:
• 17 & 18 octobre 2017
• 6 & 7 novembre 2017
• 27 & 28 novembre 2017
• 11 & 12 décembre 2017
• 8 & 9 janvier 2018
Le rendu des travaux aura lieu en 2018.
Pour Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, « la restauration française, sous toute ses formes, vit des bouleversements et des profonds changements accélérés par le digital. Les Assises devront être un lieu d’échanges et de débats et conclure sur des propositions pour répondre aux nouvelles attentes de nos clients. L’avenir de notre restauration, de ces 150 000 points de vente et près de 512’000 salariés, est en jeu. »
A l’occasion du rendu des travaux des Assises lors du 1er trimestre 2018, l’UMIH présentera la 1ère vague du baromètre « Attentes et satisfaction des clients de la restauration » que va mettre en place le Fonds de modernisation pour la restauration. Ce baromètre sera bi-annuel et permettra d’évaluer, quantitativement et qualitativement, la perception des attentes et des besoins, ainsi que la satisfaction et la réponse par les acteurs de la restauration aux grandes tendances de consommation.
Enfin, lors du Conseil d’Administration de l’UMIH, Hubert JAN a annoncé aux professionnels restaurateurs la réserve par l’Etat d’une enveloppe financière de 1,6 millions d’euros pour accompagner les professionnels dans leur transition numérique (création site web, formation réseaux sociaux, etc.) Les modalités de distribution et d’utilisation, ainsi que les dépenses éligibles doivent encore faire l’objet de discussion dans le cadre du Fonds de modernisation pour la restauration.



ACTUALITÉS...

NOS PARTENAIRES
declaration unique d'embauche / morbihan / convention collective / location / hotellerie / cote-d'armor / permis d'exploitation / courriers de procedures diverses
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à votre activité.               Fermer X